Quel rapport entre les pulls à col roulé, les paparazzi et la Via Veneto, une de rues les plus connues de Rome? La réponse est « La Dolce Vita » de Federico Fellini, le chef d’oeuvre du maitre italien qui à l’époque avait chamboulé, provoqué, scandalisé, charmé et secoué l’opinion publique du Bel Paese. Marcello Mastroianni dans le film portait souvent des pulls à col roulé et les italiens continuent d’appeler « dolcevita » les pulls ainsi faits. Deux éléments du film sont rentrés dans l’imaginaire collectif lorsque l’on parle de Dolce Vita: la scène inoubliable d’Anita Ekberg, qui se baigne dans la fontaine de Trevi et le va-et-vient incessant d’artistes, de photographes et de starlettes qui peuplaient dans les années soixante la frénétique Via Veneto. Cette rue était en quelque sorte une Croisette dans le coeur de la capitale italienne. Tout acteur qui prenait place sur une des terrasses de café, se faisait mitrailler par les flashs des paparazzi assoiffés de célébrités, et vivait dans cette sorte de baptême païen sa consécration. Federico Fellini avait reconstitué la rue, ses cafés et ses bâtiments dans les studios de Cinecittà lors du tournage. Cela fut la partie la plus couteuse de toute la production, une des raisons qui provoquèrent des querelles entre le producteur Dino De Laurentiis et le réalisateur. De Laurentiis abandonna d’ailleurs son rôle de producteur au profit de Angelo Rizzoli. Encore aujourd’hui, l’écho de la Dolce Vita et de ces années crépitantes résonne le long de la Via Veneto, surtout les soirs d’été, quand la belle lumière méditerranéenne hésite à s’en aller et illumine d’orange les façades élégantes des hôtels de luxe et des ambassades, dont celle des Etats Unis. Parmi les meilleurs adresses où profiter de l’atmosphère de « dolce vita » qui règne encore et toujours dans ces parages il y a certainement le Grand Hotel Via Veneto, avec ses 116 chambres et suites et son restaurant Magnolia qui a reçu une étoile méritée au Guide Michelin. Les soirs d’été, c’est un vrai plaisir de s’attarder sur la terrasse où l’on profite d’une vue sublime sur la Ville Eternelle et ses trésors. Cette année, une nouvelle attraction permet à ce qui connaissent déjà la ville d’y retourner très motivés: l’ancienne villa de l’empereur Néron (Domus Aurea) se visite avec un nouveau système de Réalité virtuelle (VR), avec des lunettes spéciales qui permettent aux visiteurs de faire un saut en arrière de 2000 ans et d’admirer les fantastiques détails architecturaux de l’époque. Un plongeon dans les vibrants Sixties donc, et puis dans le passé de la puissance impériale. Rome représente toujours un voyage fabuleux, dans l’espace et dans le temps.

Eva Morletto

How to:

Grand Hotel Via Veneto

Via Vittorio Veneto, 155, 00187 Roma, Italie

Téléphone : +39 06 487881

Domus Aurea

Via della Domus Aurea, 1, 00184 Roma

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here