Il neige depuis des jours dans tout le centre de l’Italie, des régions déjà durement frappées par le tremblement de terre qui a fait disparaitre la commune d’Amatrice des cartes, cet été. La région  fait une nouvelle fois face à de nouvelles secousses sismiques et à des avalanches. Au pied du mont Gran Sasso, dans le parc national des Abruzzes, un hotel, le « Rigopiano », proche des pistes de ski, vient d’être détruit par une avalanche de neige qui aurait tout emporté. La structure a été déplacé d’une dizaine de mètres par la violence de l’impact. Les nouvelles sont encore fragmentaires, il y aurait plusieurs victimes dont des enfants. Deux clients ont réussi à s’échapper, ces mêmes personnes avaient envoyé des sms hier au centres de secours: « On meurt de froid ». L’hotel et les villages autour venaient  de subir une coupure d’électricité due à l’exceptionnelle chute de neige. Depuis hier, comme si le froid et la tempête ne suffisaient pas, la terre s’est remise à trembler. On compte déjà plus de 80 secousses, les sismologues définissent ce qui est en train de se passer comme un « phénomène inexplicable ». On compte de nombreux dégâts matériels: un clocher baroque s’est effondré, des dizaines des fermes sont détruites, les animaux ont été piégés dans les étables, sous les décombres. On ne sait pas encore combien de vies humains ont été emportées cette fois par le séisme car plusieurs hameaux sont complètement isolés à cause de la neige et les pompiers ont du mal à déployer leurs moyens. Le tremblement de terre a été ressenti aussi dans la capitale. Des stations de métro ont été évacuées, ainsi que les écoles et des nombreux bureaux.

Depuis le tremblement de terre du 24 aout, des centaines d’habitants d’Amatrice et des villages frappés par le séisme vivent encore dans des caravanes et des containers, aidés par des associations caritatives qui leur fournissent de la nourriture et des biens de première nécessité. La température pendant le mois de janvier, est descendue à -18°.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here